Portrait d’espoir : Maxime Comtois

Intelligence, présence acharnée devant le filet et bonne protection de rondelle : voilà certaines des caractéristiques de l’ailier gauche des Tigres de Victoriaville, Maxime Comtois. 

Depuis son arrivée dans le circuit Courteau en 2015-2016, le numéro 44 des Tigres de Victoriaville a su se tailler une place de qualité parmi les meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage au United Center de Chicago. Le jeune ailier gauche de 18 ans a connu une excellente première saison dans la LHJMQ avec Victoriaville l’an passé. Il a noirci la feuille de pointage à 60 reprises en 62 rencontres. Cette année, Comtois connait une certaine baisse de régime puisque jusqu’à maintenant, il compte 32 points en 43 parties.

Parallèlement à son parcours chez les Tigres, l’ailier gauche natif de Longueuil a réussi à faire sa place à l’international. Comtois a d’ailleurs porté les couleurs du Canada lors du Championnat mondial junior des moins de 18 ans en 2016-2017. Lors de cette compétition, il a fait scintiller la lumière rouge à 4 reprises en plus d’alimenter ses coéquipiers à une occasion. Auparavant, l’attaquant des Tigres avait aussi participé au tournoi en 2015-2016 où il avait obtenu 2 points en 7 rencontres. À ce moment, il est important de mentionner qu’il était parmi les plus jeunes patineurs de ce tournoi.

Analyse du talent

Sans l’ombre d’un doute, Comtois possède le physique d’un joueur professionnel avec ses 6’2’’ et ses 201 lbs. Il a beaucoup d’habiletés et il joue intelligemment avec la rondelle. Le numéro 44 des Tigres est reconnu pour ses batailles remportées le long des rampes. Profitant de son gabarit avantageux, le jeune homme parvient à bien protéger la rondelle lorsqu’en possession de rondelle.

Par la suite, il n’a pas peur d’aller travailler et il enfile ses bottes de travail chaque soir. Avec sa vigueur et sa constante présence devant le filet opposé, Comtois fatigue les équipes adverses. Sa présence physique fait en sorte qu’au prochain niveau, son entraineur se plaira à l’utiliser comme bougie d’allumage si le besoin s’en fait sentir. Il bourdonne devant les gardiens et s’occupe de prendre les retours de rondelles pour par la suite faire allumer la lumière de but. Et s’il n’est pas à l’embouchure du filet, Comtois peut faire parler son excellent lancer. Par ailleurs, sa belle complicité avec Pascal Laberge lui a permis de se mettre en évidence et de montrer ses qualités de passeurs.

Sur le plan défensif, les entraineurs aiment bien lui donner plusieurs responsabilités. En effet, grâce à sa combativité et l’énergie qu’il utilise pour effectuer des replis défensifs ou empêcher l’adversaire d’attaquer, Comtois s’avère un véritable passe-partout.

Cependant, avant de connaitre du succès dans la LNH, Comtois devra améliorer l’explosivité de son coup de patin. S’il réussit à améliorer cet aspect, il sera encore plus dangereux pour ses adversaires. Également, améliorer sa constance offensive pourrait être un atout.

Forces 

  • Intelligence
  • Protection de rondelle
  • Travaillant
  • Gabait
  • Bon passeur
  • Lancer

Faiblesse :

  • Coup de patin
  • Constance offensive

Malgré sa baisse de régime en ce qui concerne les statistiques cette saison, Comtois devrait tout de même sortir parmi les 15 premières positions au repêchage de la LNH. Son énergie, son esprit d’équipe, son jeu excessivement complet et son éthique de travail convaincront les dépisteurs du circuit Bettman. Il est voué à jouer dans la LNH, que ce soit sur un deuxième trio ou au sein d’un personnel de soutien. Ses qualités lui permettront de camper tous les rôles possibles.

Comparaison LNH : Patrick Marleau, Sharks de San Jose

Selon le classement de mi-saison de Tout est Espoir, Comtois pourrait entendre son nom sur la scène à Chicago vers la 13e position.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *