Des saisons de 125 points pour Adam Brooks et Sam Steel?

Crédit photo : TROY FLEECE / REGINA LEADER-POST

Par Pierre-Émile Claveau

Inutile de le cacher, les Pats de Regina connaissent une saison du tonnerre. Avec  40 victoires et seulement six défaites en temps réglementaire ainsi que six en surtemps avec 19 parties à faire au calendrier régulier, Regina s’avère la meilleure équipe junior au Canada. Inévitablement, les succès collectifs des Pats se font également sentir au niveau individuel. C’est principalement le cas pour Sam Steel et Adam Brooks, eux qui font la pluie et le beau temps dans la WHL. Tellement que les deux acolytes se dirigent vers des saisons de plus de 125 points, exploit rarissime dans ce circuit.

Premier pointeur de la ligue de hockey de l’Ouest, Sam Steel, qui en est à sa troisième campagne à Regina, connait une saison tout simplement phénoménale. Ayant déjà dépassé son total de point de l’année dernière, l’attaquant natif de l’Alberta totalise 98 points (39 buts et 59 passes) avec moins de 20 parties à effectuer. À ce rythme, l’espoir des Ducks d’Anaheim pourrait conclure la saison avec près de 140 points en 66 parties. Un exploit qui ne s’est pas produit depuis plus de deux décennies.

Ainsi, l’habile fabricant de jeu devrait, à moins d’une blessure, mettre la main sur un premier championnat des marqueurs. Au passage, le numéro 23 pourrait même terminer en tête des buteurs du circuit Robison. En effet, avec ses 39 buts, celui qui a été parmi les derniers retranchés d’Équipe Canada Junior se retrouve à seulement quatre buts du meneur du de la ligue. Présentement troisième meilleur marqueur de la WHL, est-ce que le centre pourra rejoindre le meneur Tyler Steenbergen (Broncos de Swift Current), lui qui en a 43?

De son côté, Adam Brooks, le meilleur pointeur des Pats lors des deux dernières saisons, connait à nouveau une excellente campagne. Récipiendaire du trophée Bob Clarke remis au meilleur marqueur de la WHL l’année dernière, le numéro 77 avait récolté pas moins de 120 points. À sa cinquième et dernière année dans le junior, le capitaine pourrait donc dépasser son précédent total. Ignoré à sa première année d’admissibilité au repêchage de la LNH avant d’être sélectionné l’an dernier par les Maple Leafs (4e ronde, 116e au total), le centre maintient une moyenne de deux points par rencontre jusqu’ici (94 points en 47 parties). À ce rythme, l’espoir de Toronto pourrait ainsi terminer sa dernière année junior avec une récolte de 127 points.

Fait intéressant à noter, rares sont les pointeurs de 125 points depuis les 20 dernières saisons dans la WHL. C’est donc inusité de voir deux coéquipiers qui pourraient terminer une saison extraordinaire avec plus de 125 points chacun. Depuis le début de la décennie, seul Brendan Shinnimin est parvenu à atteindre la barre des 125 points. En 2011-2012, l’attaquant de 20 ans, qui évoluait avec les Americans de Try-City, avait récolté 134 points en 69 parties. À leur saison de 18 ou 19 ans, peu de joueurs atteignent cette impressionnante marque. Seul le Tchèque Pavel Brendl (18 ans) est parvenu à réaliser l’exploit lors de cette tranche d’âge. À l’époque, l’ailier gauche des Hitmens de Calgary avait inscrit 134 points en 68 parties, inscrivant au passage 73 buts.

Un premier rang à conserver

Maintenant qualifié pour la grande danse printanière, un calendrier avantageux attend la formation de l’entraineur-chef John Paddock. Même s’il reste seulement des voyages à effectuer au sein de leur division, les Pats n’ont pas encore gagné toutes les batailles. En effet, une lutte est à prévoir avec les Tigers de Medicine Hat pour l’obtention du tout premier rang de la conférence Est. Cette position névralgique offrira l’avantage de la patinoire tout au long des séries éliminatoires à l’équipe qui y terminera. Même si les Pats partent avec six points d’avance et quatre matchs en main, Steel et Brooks ne devront pas relâcher leurs efforts s’ils veulent que leur équipe conserve son rang.  Et le même son de cloche s’appliquera en séries alors que les Pats figurent parmi les favoris pour mettre la main sur la Coupe Memorial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *