Portrait d’espoir : Urho Vaakanainen

Un joueur de valeur n’est pas toujours reconnaissable à ses coups d’éclats. Dans plusieurs cas, en faisant certains jeux précis et en n’ayant pas tous les projecteurs braqués sur eux, certains hockeyeurs s’avèrent de véritables pièces maitresses de leur équipe. Et c’est précisément le cas du défenseur Urho Vaakanainen.

De manière méticuleuse, le natif de Joensuu grimpe un à un les différents échelons de la structure finlandaise de hockey. Ainsi, après son passage avec Jokipojat, Vaakanainen s’est joint aux Blues d’Espoo, équipe avec laquelle il a disputé ses premiers matchs dans la Liiga à l’âge de 16 ans seulement lors de la saison 2015-2016 (6 points en 21 matchs). Alors qu’il s’alignait avec les différentes formations de l’organisation des Blues, Vaakanainen a su attirer l’attention des dirigeants finlandais pour représenter le pays scandinave sur la scène internationale dès l’âge de 15 ans. En effet, la Finlande a fait appel à ses services en 2014 pour participer au Championnat mondial junior des moins de 17 ans (1 passe en 6 parties).

Évidemment, l’expérience s’est répétée en 2015-2016 alors que Vaakanainen a de nouveau participé à cette compétition, mais avec des performances un peu plus mitigées puisqu’il ne récolte aucun point en 5 rencontres. Cependant, cela ne l’a pas empêché de participer au Championnat mondial des moins de 18 ans, encore une fois comme l’un des jeunes joueurs de l’équipe. Cela ne l’empêche pas de contribuer de à la conquête de la médaille d’or de son pays en récoltant notamment 3 points en 7 parties.

Pour la présente campagne, Vaakanainen est un jeune homme très occupé. En effet, celui-ci amorce sa campagne en disputant le tournoi Ivan Hlinka et il amorce un nouveau chapitre de sa carrière puisqu’il joint les rangs du JYP en tant que joueur régulier dans la Liiga (4 points en 39 parties jusqu’ici). Ainsi, même s’il n’a que 17 ans, les dirigeants finlandais de l’équipe junior des moins de 20 ans décident de faire appel à ses services pour le Championnat mondial junior. Tout le monde le sait, cette édition-ci sera reconnue comme l’une des pires de l’histoire du tournoi pour la Finlande, mais cela n’a pas empêché Vaakanainen d’offrir des performances honnêtes dans les circonstances (1 pt en 6 matchs). Il sera certainement appelé à défendre à nouveau les couleurs de son pays lors des prochains CMJ.

Analyse du talent

Comme l’ensemble de ses compatriotes à la défensive, sa fluidité et sa vitesse s’avèrent ses principaux atouts. Cela lui permet de saisir les rondelles libres ou encore de prendre le disque pour le transporter s’il aperçoit une ouverture. Bien servi par sa protection et son contrôle de rondelle, Vaakanainen ne se gêne pas pour faire valoir cette aptitude de son jeu. Une fois installé en zone ennemie, sa capacité à repérer les lignes de passes et de tirs lui confère une belle efficacité, une aptitude qui met en lumière sa lecture de jeu.

Lorsqu’il foule la patinoire, l’arrière finlandais prend les bonnes décisions. Cela lui permet de bien choisir ses moments pour foncer sur son opposant et lui enlever la rondelle. Toujours grâce à cette fameuse lecture du jeu, Vaakanainen est donc en mesure de tirer son épingle du jeu défensivement en effectuant un bon marquage, en coupant les lignes de passes et en misant sur un bon positionnement. Toutefois, il pourrait y avoir quelques petites améliorations sur ce dernier point. Sur le plan physique, Vaakanainen n’hésite pas à aller batailler le long des rampes et à donner des bons coups d’épaule si le besoin s’en fait sentir.

Finalement, évoluant dans la Liiga, cela lui donne l’avantage de jouer contre des patineurs plus expérimentés et plus puissants que lui.

Forces

  • Vitesse/fluidité
  • Contrôle/protection de rondelle
  • Vision du jeu
  • Talent de passeur
  • Récupération de rondelle
  • Enraye les lignes de passes

Faiblesses/À améliorer

  • Positionnement
  • Force physique à développer
  • Constance offensive

Comparatif LNH : Olli Määttä, Penguins de Pittsburgh

À l’heure actuelle, Vaakanainen pourrait entendre son nom vers la 25e position de la première ronde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *