Projection du premier tour du repêchage de la LHJMQ 2017

Lors de cette édition qui s’annonce comme un grand cru, les premiers choix voudront une petite fortune. Et avec un aussi grand nombre de talentueux hockeyeurs, prédire les sélections de la première ronde sera tout sauf facile.

Afin de déterminer les sélections de la première ronde lors de cet exercice, c’est les principaux besoins qui ont primés ainsi que le talent. Par la suite, les restrictions de certains joueurs, les menaces d’aller rejoindre les circuits collégiaux américains et les différents liens (connaissances ou jeunes issus de la région) ont fait fluctuer l’endroit où un patineur pourrait se retrouver. De plus, il faut noter que cette prédiction a été réalisée sans tenir compte des possibles transactions qui surviendront lors de l’événement.

Alors, sans plus tarder, voici ce fameux mock draft de la première ronde de la LHJMQ.

#1 : Océanic de Rimouski

Choix : Alexis Lafrenière, attaquant, 6’0’’, 169 lbs, Vikings de Saint-Eustache       

A-t-on vraiment besoin de s’étendre sur les raisons qui motivent ce choix au tout premier rang? Considéré comme étant le meilleur espoir québécois depuis Vincent Lecavalier, Alexis Lafrenière sera la pièce maîtresse de ce nouveau cycle de l’Océanic. Patineur excessivement brillant avec un arsenal offensif phénoménal, le produit des Vikings deviendra une grande vedette de la LHJMQ. Avec les départs de Tyler Boland et de Dylan Montcalm, Lafrenière aura déjà un important rôle à jouer dès l’an prochain sous les ordres de Serge Beausoleil.

#2 : Phoenix de Sherbrooke

Choix : Samuel Poulin, attaquant, 6’0’’, 185 lbs, Phénix du Collège Esther-Blondin

En cinq saisons d’existence, le Phoenix a connu quatre campagnes difficiles. De ce fait, il est plus que temps de trouver la route de la respectabilité. En misant sur un joueur aussi talentueux que Samuel Poulin, le frère cadet de Nicolas également membre du Phoenix, Sherbrooke s’offre une base plus que solide pour y construire quelque chose de viable. Poulin, de par son intensité, son talent offensif immense et son implication dans tous les aspects, deviendra le meilleur joueur de la courte histoire du Phoenix. Fait à noter, il est également le neveu de Jocelyn Thibault, directeur général de la concession estrienne.

#3 : Wildcats de Moncton

Choix : Jakob Pelletier, attaquant, 5’8’’, 148 lbs, Blizzard du Séminaire Saint-François

Crédit photo : Michaël Proulx

Un véritable champion dans l’âme doté d’un fort caractère de meneur, Pelletier ferait le délice de toutes les équipes du circuit Courteau. C’est le genre de joueurs qui offre des performances phénoménales à chaque fois que l’enjeu est important. Son talent offensif est très intéressant et son implication à tous les niveaux fera de ce joueur un exemple pour tous ses coéquipiers. Par contre, les rumeurs vont bon train en ce qui concerne une possible transaction pour ce choix. Moncton adorerait repêcher Jaxon Bellamy en milieu de ronde.

#4 : Mooseheads de Halifax

Choix : Alex Newhook, attaquant, 5’11’’, 182 lbs, Express de York Simcoe

Crédit photo : hockeyprospect.com Paul Kidd

Il est attendu à Boston College en vue de la saison 2019-2020, mais sa présence au Défi d’excellence Gatorade de la LHJMQ est encourageante. De plus, s’il y a bien une équipe qui pourrait le faire renoncer à Boston College, c’est les Mooseheads. S’il confirme à 100 % qu’il ira à Halifax, Newhook sera le choix de l’équipe au 4e rang. En l’attirant en Nouvelle-Écosse, l’équipe dirigée par André Tourigny trouverait un possible successeur à un certain Nico Hischier, lui qui risque de partir vers la LNH dès l’an prochain. Newhook est un excellent patineur avec un bel instinct offensif et une vaste intelligence hockey. Toutefois, il ne faudrait pas se surprendre de voir les Mooseheads échanger ce choix pour reculer dans la première ronde.

#5 : Foreurs de Val-d’Or

Choix : Xavier Parent, attaquant, 5’9’’, 150 lbs, Phénix du Collège Esther-Blondin

Il n’y a pas si longtemps, ce jeune attaquant était considéré comme le meilleur choix en vue de 2017. Finalement, sans avoir été décevant, d’autres hockeyeurs ont pris l’ascendant sur lui et c’est ce qui fait en sorte qu’il se retrouve en cinquième position ici. Misant sur une excellente pointe de vitesse et un lancer foudroyant, Parent amassera des points à la tonne dans le circuit Courteau. Il sera la pièce maîtresse de la reconstruction des Foreurs.

#6 : Drakkar de Baie-Comeau

Choix : Christopher Mérisier-Ortiz, défenseur, 5’10’’, 151 lbs, Vikings de Saint-Eustache

Le très solide Mérisier-Ortiz sera un candidat de choix pour venir appuyer Xavier Bouchard au sein d’une défensive qui nécessite encore quelques retouches avant d’aspirer aux grands honneurs.  Arrière lucide qui effectue les choix les plus efficaces sur la patinoire, il n’éblouira pas les amateurs par son caractère flamboyant. Toutefois, son efficacité rendra cependant de précieux services à Martin Bernard. Il réussira également à apporter sa part de points au tableau. Veuillez noter ceci : Ahern pourrait bien sélectionner un récalcitrant avec l’un de ses choix pour ensuite l’échanger ou obtenir des compensations. Le directeur général aimerait également mettre la main sur le 3e choix des Wildcats pour repêcher Jakob Pelletier.

#7 : Voltigeurs de Drummondville

Choix : Justin Barron, défenseur, 6’1’’, 180 lbs, McDonald’s de Halifax

Barron, c’est en plein le genre d’arrière qui fait rêver l’ensemble des dirigeants de la LHJMQ. Imposant, mobile, fiable, brillant et doué offensivement, il présente un style de jeu similaire à un certain Brent Burns. En le sélectionnant, Drummondville poursuivra sa reconstruction qui lui permettra de compléter un trio défensif du tonnerre avec Xavier Bernard et Nicolas Beaudin, eux qui continueront de prendre du galon dans les prochains mois. Si Barron a déjà mentionné ne pas vouloir aller à Baie-Comeau, les Voltigeurs devraient le convaincre de joindre leurs rangs s’ils le sélectionnent. À titre d’exemple, Jarred McIsaac aurait lui aussi accepté de se rapporter à Drummondville s’il avait été sélectionné par cette équipe.

#8 : Voltigeurs de Drummondville (de Québec)

Choix : Nathan Légaré, attaquant, 5’11’’, 184 lbs, Vikings de Saint-Eustache

Après avoir mis le grappin sur un solide arrière en la personne de Justin Barron, Drummondville voudra également remplumer sa force de frappe offensive. Véritable poisson dans l’eau autour du filet qui profite de l’excellence de son coup de patins, Légaré saura faire sa place rapidement dans la LHJMQ. C’est un véritable aimant à rondelle qui est toujours impliqué dans l’action. Si l’organisation des Voltigeurs décide de jouer d’audace, Bailey Peach, un autre patineur qui semble lorgner vers les rangs collégiaux, serait un autre choix possible.

#9 : Drakkar de Baie-Comeau (de Gatineau)

Choix : Maxence Guénette, défenseur, 5’11’’, 161 lbs, Commandeurs de Lévis

Toujours dans l’optique de renflouer leur coffre en défensive, repêcher un défenseur du calibre de Maxence Guénette pourrait être le meilleur choix au neuvième rang. Simple et efficace, Guénette a ce qu’il faut pour devenir un défenseur passe-partout avec le Drakkar. Il compléterait un trio très intéressant de jeunes défenseurs avec Mérisier-Ortiz et Bouchard. Toutefois, il est important de mentionner que Steve Ahern pourrait bien échanger ses choix #6 et #9 pour aller chercher deux défenseurs expérimentés dans le circuit.

#10 : Océanic de Rimouski (de Victoriaville)

Choix : Jérémy Michel, attaquant, 5’11’’, 146 lbs, Commandeurs de Lévis

Encore une fois, le fait que les hockeyeurs des Maritimes se laissent tenter par la NCAA change un peu la donne. Ainsi, Rimouski pourrait opter pour la prudence en repêchant l’intriguant attaquant des Commandeurs Jérémy Michel. Patineur très explosif qui est toujours au cœur de l’action, il saura devenir un joueur important au sein de la troupe de Serge Beausoleil. Sa belle touche de marqueur pourrait lui permettre de créer de belles étincelles avec Lafrenière.

#11 : Phoenix de Sherbrooke (de Chicoutimi)

Choix : Bailey Peach, attaquant, 5’11’’, 165 lbs, Wolfpack de Cole Harbour

Depuis la naissance du Phoenix, la concession a toujours eu une attirance pour les joueurs des Maritimes. Chose qui pourrait se matérialiser de nouveau cette année. En effet, Peach constituerait une prise de choix pour l’organisation sherbrookoise, elle qui a bien besoin d’amener du talent et de la profondeur à l’attaque. Cette véritable fusée sur patins aux habilités offensives supérieures formerait un duo d’enfer avec Samuel Poulin pour quelques années.

#12 : Océanic de Rimouski (de Cap-Breton)

Choix : Xavier Simoneau, attaquant, 5’6’’, 162 lbs, Intrépide de Gatineau

Certains trouveront certainement ce choix osé pour le 12e rang. Cependant, il ne faudrait pas juger l’étendue du talent de ce jeune homme sur l’espace d’une seule campagne, lors de laquelle il a connu son lot d’adversité en raison de blessures et d’une équipe peu compétitive. Ayant obtenu le statut de joueur exceptionnel pour jouer dans le Midget AAA dès ses 14 ans, son talent n’a jamais fait l’ombre d’un doute. Véritable poisson dans l’eau une fois installée en zone offensive, il ferait des ravages en compagnie d’Alexis Lafrenière. Cependant, Beausoleil pourrait bien échanger ses 10e et 12e choix pour s’avancer.

#13 : Titan d’Acadie-Bathurst

Choix : Jaxon Bellamy, défenseur, 6’3’’, 180 lbs, Vitos de Saint John

Crédit photo : Acadie-Nouvelle

Bellamy, natif du Nouveau-Brunswick, serait un choix très intéressant pour participer à l’émergence du Titan. En plus d’être un produit local, ce défenseur format géant offre un jeu excessivement solide aux deux extrémités de la patinoire, une présence physique intimidante et un fort désir de vaincre. Des arrières aussi complets à un si jeune âge sont très rares et le Titan ne se permettra pas de passer à côté de lui. De plus, il viendrait former un duo fort prometteur avec Noah Dobson. Par contre, il est important de mentionner que Moncton fera tout en son pouvoir pour repêcher Bellamy.

#14 : Screaming Eagles du Cap-Breton (de Blainville-Boisbriand)

Choix : Dawson Mercer, attaquant, 5’11’’, 166 lbs, Bishop’s College Prep

Cette véritable machine à points n’est pas très connue au Québec jusqu’à présent. Toutefois, il faut savoir que ce talentueux patineur mise sur un potentiel offensif très intéressant. Son jeu d’ensemble demande certainement à être poli quelque peu, mais c’est en plein le genre de joueur qui animera les foules grâce à ses mains vives et sa vitesse. Ce pourrait bien être le vol de cet encan 2017.

#15 : Screaming Eagles du Cap-Breton (de Shawinigan)

Choix : Arlo Merritt, attaquant, 6’2’’, 175 lbs, Kimbal Union Acadamy

Avec les départs de Giovanni Fiore, de Massimo Carozza et de Pierre-Luc Dubois, la demande pour une nouvelle relève offensive se fera de plus en plus criante au Cap-Breton. En sélectionnant Merritt, un attaquant de puissance, la troupe néo-écossaise s’assure de miser sur une belle diversité chez ses jeunes attaquants. Également, le fait que la division des Maritimes soit réputée pour être très difficile physiquement fait en sorte que les gros gaillards auront toujours la côte pour ces équipes.

#16 : Wildcats de Moncton (de Rouyn-Noranda)

Choix : Olivier Desroches, défenseur, 6’1’’, 179 lbs, Rousseau Royal de Laval-Montréal

Derrière les Poulin, Parent et Simoneau de ce monde se cachait un quatrième joueur exceptionnel qui a eu le privilège de jouer à 14 ans dans le Midget AAA, soit Olivier Desroches. En tant que défenseur, son développement a été quelque peu plus lent, mais sa courbe de progression laisse entrevoir de belles choses. Joueur intelligent qui lit bien le jeu, il s’avérerait une pièce maîtresse de la relance des Wildcats en devenant leur futur quart-arrière. Desroches serait le plan de rechange si jamais leur objectif de sélectionner Jaxon Bellamy échoue.

#17 : Foreurs de Val-d’Or (de Charlottetown)

Choix : Christopher Inniss, défenseur, 5’10’’, 163 lbs, Riverains du Collège Charles-Lemoyne

Véritable pur-sang, le produit du Collège Charles-Lemoyne semble avoir du P.K. Subban dans le nez. Arrière très dynamique qui aime transporter le disque, Inniss deviendra très certainement le quart-arrière offensif d’une équipe de la LHJMQ. Oui il doit polir son jeu défensif et faire attention aux revirements, mais son talent naturel fait en sorte que bien encadré, il pourrait devenir un formidable défenseur offensif. Avec un instructeur comme Mario Durocher, il serait entre de bonnes mains.

#18 : Remparts de Québec (de Saint John)

Choix : Mathieu Bizier, attaquant, 5’11’’, 154 lbs, Commandeurs de Lévis

Un produit local, c’est toujours très attrayant pour les équipes de la LHJMQ. Bizier, natif de Lévis, serait un choix très logique pour les Remparts de Québec. Bon patineur avec une belle touche autour du filet et une bonne capacité à passer la rondelle, le produit des Commandeurs devrait trouver preneur dans la première ronde de ce repêchage. S’il glisse bel et bien jusqu’au 18e rang et que Québec parle toujours à cette position, Bizier pourrait devenir un Diable rouge.

 

#19 : Armada de Blainville-Boisbriand (compensation pour Jérémy Bucheler)

Choix : Brooklyn Kalmikov, attaquant, 5’11’’, 146 lbs, Phénix du Collège Esther-Blondin

Véritable joueur de finesse au style européen, Kalmikov devrait amasser beaucoup de points au cours de sa carrière dans la LHJMQ. Habile manieur de rondelle qui bouge bien sur la patinoire, il trouve souvent le moyen pour se démarquer ou pour créer des jeux. Il pourrait s’avérer un choix payant à long terme, mais il doit absolument se remplumer physiquement. Veuillez noter que ce choix devrait passer aux mains des Voltigeurs de Drummondville lors du repêchage de la LHJMQ dans le cadre de la transaction d’Yvan Mongo.

5 réflexions au sujet de « Projection du premier tour du repêchage de la LHJMQ 2017 »

  1. Vous avez écrit que nathan legare
    Mesurait 5-11″. Et 144lbs
    Il mesure 5-11.3/4 et 194lbs
    Petite déférence merci

    1. Une erreur s’est glissée malheureusement, faute de frappe. Le tout a été corrigé M. Légaré. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *