Mock draft 2017

Crédit photo : Matt Zamboni

 

Une question revient à chaque année : doit-on opter pour le meilleur joueur possible ou celui qui comble nos besoins avec exactitude ? C’est avec cette question toujours omniprésente que ce mock draft a été établi. Que feront les 31 directeurs généraux de la LNH lors de la première ronde du repêchage 2017 ?

  1. Devils du New Jersey

Choix = Nico Hischier, centre, 6’1’’, 176 lbs, Mooseheads de Halifax

Il s’est amené en Amérique du Nord comme étant un espoir de première ronde et presqu’un an plus tard, il pourrait entendre son nom au premier rang de l’encan 2017. Patineur splendide avec une agilité digne de l’élite, Hischier pourrait devenir le premier Suisse à être le premier choix au total. André Tourigny a dit de lui qu’il était le meilleur joueur qu’il n’a jamais dirigé.

  1. Flyers de Philadelphie

Choix = Nolan Patrick, centre, 6’2’’, 198 lbs, Wheat Kings de Brandon

Meneur incontesté dans les listes de recrutement pendant la majeure partie de l’hiver, Patrick est maintenant en compétition avec Hischier pour le premier rang au total. Toutefois, deux hernies sportives peuvent lui coûter le titre de successeur à Auston Matthews. Qu’il sort premier ou deuxième, l’équipe qui aura la chance de mettre la main sur Patrick aura un tout un espoir dans ses rangs.

  1. Stars de Dallas

Choix = Gabriel Vilardi, centre, 6’3’’, 201 lbs, Spitfires de Windsor

Sa performance à la dernière Coupe Memorial lui aura fait gagner quelques points aux yeux des dépisteurs. Grand gabarit, brillant offensivement et capable de marquer des buts, il a des qualités que les équipes de la LNH recherchent de plus en plus. Accompagné de Tyler Seguin et de Jamie Benn, Vilardi pourrait se faire un nom rapidement dans le circuit Bettman.

  1. Avalanche du Colorado

Choix = Cale Makar, défenseur, 5’11’’, Bandits de Brooks

Si on devait se fier seulement à ses statistiques personnelles (75 points en 54 matchs), Makar serait certainement dans les discussions pour le premier rang au total. Par contre, le fait de ne pas avoir joué dans la WHL pour conserver son éligibilité aux universités américaines l’a privé d’autant d’attention que les autres espoirs. Pour l’Avalanche, ce sera un joyau qui aura la pleine confiance de l’organisation, eux qui manque énormément de défenseurs d’avenir.

  1. Canucks de Vancouver

Choix = Miro Heiskanen, défenseur, 6’0’’, 170 lbs, HIFK

Après avoir orienté leur reconstruction vers l’attaque avec Bo Horvat, Brock Boeser, Jake Virtanen, Nikolaï Goldobin, les Canucks doivent maintenant se concentrer sur leur défensive. Le choix de Miro Heiskanen est donc un choix logique pour les représentants de la Colombie-Britannique. Un duo avec son compatriote Olli Juolevi pourrait être très intéressant.        

  1. Golden Knights de Las Vegas

Choix = Casey Mittelstadt, 6’1’’, 201 lbs, Gamblers de Green Bay

Pour leur premier choix de leur histoire, les Golden Knights pourraient sélectionner le meilleur joueur disponible tout simplement. Mittelstadt est l’un des patineurs avec le meilleur talent brut de sa cuvée. Par contre, sa performance décevante au Combine de la LNH lui fera perdre des rangs en fin de semaine. Une fois plus mature physiquement, l’Américain sera toute une bombe offensive.

  1. Coyotes de l’Arizona

Choix = Cody Glass, centre, 6’2’’, 179 lbs, Winterhawks de Portland

Un peu à l’instar de leur voisin du désert, les Coyotes miseront sur le meilleur joueur disponible, eux qui ont l’un des plus beaux bassins d’espoirs de la ligue. Auteur d’une saison de 94 points l’an dernier, Glass serait un morceau intéressant que l’Arizona pourrait exploiter avec Dylan Strome, Christian Dvorak, Clayton Keller et Max Domi.

  1. Sabres de Buffalo

Choix = Owen Tippett, ailier droit, Steelheads de Mississauga, 6’0’’, 200 lbs

Munie de bons patineurs et de plusieurs bons distributeurs de rondelle en Nylander, Reinhart et Eichel, l’attaque des Sabres de Buffalo sera encore plus dangereuse avec l’ajout du droitier Owen Tippett. Possédant un excellent instinct de marqueur et un gabarit de joueur professionnel, l’Ontarien pourrait devenir une véritable menace avec Alexander Nylander à ses côtés., Ils ont évolué ensemble en 2015-2016 à Mississauga.

  1. Red Wings de Détroit

Choix = Elias Pettersson, centre, 6’2’’, 165 lbs, Timra IK

Y-a-t-il un meilleur mélange que les Suédois et les Red Wings ? Pettersson représente le type de joueur que Ken Holland et l’organisation des Wings apprécient. Polyvalent, bon dans les trois zones et habile, Pettersson serait un potentiel successeur à Henrik Zetterberg. Il viendrait combler une lacune au centre et donnera une cure de rajeunissement à cette position.

  1. Panthers de la Floride

Choix = Timothy Liljegren, défenseur, 6’0’’, 192 lbs, Rögle

Avec une solide relève en attaque, les Panthers devront maintenant s’attaquer à leur brigade défensive pour passer au niveau supérieur. De plus, les récentes commotions cérébrales subies par Aaron Ekblad pourraient hypothéquer son futur et celui des Floridiens à la défense. Avec Liljgren dans leur rang, les Panthers s’assurent de ne pas se faire jouer un tour. Il faut rappeler que Liljgren était considéré comme dans le top 5 avant d’être incommodé par une mononucléose.

  1. Kings de Los Angeles

Choix = Michael Rasmussen, centre, 6’6’’, 215 lbs, Americans de Tri-City

Après avoir remporté deux fois la Coupe Stanley deux fois lors des cinq dernières années. Les Kings de Los Angeles commencent à flirter avec les bas-fonds du classement. Pour amorcer leur reconstruction, rien de mieux qu’un gros joueur capable d’enfiler les buts et de démontrer des qualités de patineurs. Il doit afficher un peu plus de constance.

  1. Hurricanes de la Caroline

Choix = Eeli Tolvanen, ailier droit, Musketeers de Sioux City

Le manque de «punch» offensif est un véritable problème en Caroline. Après avoir sélectionné Haydn Fleury, Jake Bean et Noah Hanifin avec leur choix de première ronde, les Hurricanes devront orienter le repêchage pour des talents offensifs. À ce stade du repêchage, le meilleur attaquant disponible est Eeli Tolvanen qui possède un bon coup de patin, un talent pour faire scintiller la lumière rouge et une bonne possession de rondelle.

  1. Golden Knights de Las Vegas

Choix = Juuso Välimäki, défenseur, 6’2’’, 204 lbs, Americans de Tri-City

 Välimakï est un bon défenseur offensif qui est capable de bien distribuer la rondelle et pourrait devenir une pierre angulaire du jeu de puissance des Knights dans un futur proche avec Shea Theodore à sa gauche.

  1. Lightning de Tampa Bay

Choix = Martin Necas, centre, 6’0’’, 167 lbs, Brno

Ce patineur rapide et agile est le genre de joueur que le Lightning apprécie beaucoup sur la patinoire. Avec des talents comme les Kucherov, Stamkos, Palat, Johnson, Howden, Stephens, Joseph et Raddysh, Necas pourra compter sur des excellents partenaires de jeu s’il fait le saut en Floride. Et en sachant comment le Lightning développe bien leurs espoirs, c’est tout un joueur que pourrait devenir Necas.

  1. Golden Knights de Las Vegas

Choix = Callan Foote, défenseur, 6’3’’, 215 lbs, Rockets de Kelowna

En sélectionnant Foote, Las Vegas s’assure d’avoir un bon défenseur fiable capable de jouer sur 200 pieds dans son avenir. Reste à savoir si le développement de Foote lui permettra d’avoir la carrière de son père Adam et ainsi permettre aux Golden Knights de devenir une équipe plus que compétitive dans les années à venir.

  1. Flames de Calgary

Choix = Nick Suzuki, centre/ailier droit, 5’11’’, 183 lbs, Attack de Owen Sound

La seule réelle faiblesse des Flames de Calgary dans leur relève, c’est sur le flanc droit. En choisissant l’explosif Nick Suzuki, Calgary pourrait s’assurer de compter sur un trio électrisant, dans un avenir pas si lointain, composé de Johnny Gaudreau, Sean Monahan et Suzuki. La défense pourrait également être une option, mais avec des jeunes joueurs comme Dougie Hamilton, Rasmus Andersson, Oliver Kylington, Brandon Hickey et Adam Fox, ils peuvent se permettre d’y aller pour le très habile Suzuki.

  1. Maple Leafs de Toronto

Choix = Nicolas Hague, défenseur, 6’6’’, 214 lbs, Steelheads de Mississauga

Maintenant que l’avenir offensif est plus qu’assuré, les Leafs doivent modeler leur défensive. Dans cette perspective, Hague, un défenseur imposant, rapide (aussi étonnant que cela puisse paraître), bon offensivement (excellent tir frappé) et intelligent défensivement. Il serait un bon appui à des arrières comme Morgan Reilly, Jake Gardiner et Nikita Zaitsev.

  1. Bruins de Boston

Choix = Lias Andersson, centre/ailier gauche, 5’11’’, 198 lbs, HV71

Boston peut se vanter d’avoir mis sur pied une relève fort intéressante (surtout en défensive)qui comprend plusieurs joueurs très habiles, rapides et intelligents, et ce, à toutes les positions. Ils peuvent donc se permettre de choisir le meilleur joueur au 18e rang et à ce stade-ci, ce pourrait bien être Lias Andersson. C’est un joueur complet et rapide qui se voudrait un joli complément à un gars comme David Pastrnak

  1. Sharks de San Jose

Choix = Kristian Vesalainen, ailier gauche, 6’3’’, 207 lbs, Frölunda HC

Dans la tradition des Sharks, l’organisation a souvent aligné des formations imposantes et difficiles à affronter. Le choix de Kristian Vesalainen, un attaquant de puissance avec un flair offensif intéressant et qui pratique un style similaire à Patrick Marleau par exemple.

  1. Blues de St-Louis

Choix = Isaac Ratcliffe, ailier gauche, 6’6’’, 200 lbs, Storm de Guelph

Un grand gaillard qui patine bien comme lui, difficile tasser du devant du filet et qui a des aptitudes offensives intéressantes, ça ne court pas les rues. Pour ces raisons, les Blues de St-Louis, une équipe toujours imposante année après année, pourrait bien mettre le grappin sur celui-ci. La relève sur le flanc gauche des Blues est également très mince (Samuel Blais est le meilleur espoir dans les rangs mineurs).

  1. Rangers de New York

Choix = Ryan Poehling, centre, 6’2’’, 183 lbs, St. Cloud State University

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les Rangers n’ont pas parlé en première ronde depuis 2012. Lorsqu’ils le font cependant, ils se trompent rarement et ils y vont souvent pour des Américains (J.T. Miller, Brady Skjei, Chris Kreider et Michael Del Zotto). De ce fait, New York pourrait se laisser tenter par un attaquant au style papier sablé et complet. Il doit cependant améliorer son jeu offensif.

  1. Oilers d’Edmonton

Choix = Kailer Yamamoto, ailier, 5’8’’, 159 lbs, Chiefs de Spokane

À Edmonton, il y a deux lignes de pensées qui s’affrontent : ajouter un nouveau défenseur talentueux à leur brigade ou donner un peu de profondeur à l’attaque. À ce moment-ci de la première ronde, aussi bien y aller pour le joueur le plus talentueux du groupe et qui pourrait le mieux compléter Connor McDavid dans l’avenir. L’électrisant Kailer Yamamoto, une machine à points, correspond à ces critères.

  1. Coyotes de l’Arizona

Choix = Erik Brännström, défenseur, 5’10’’, 179 lbs, HV71

Après avoir choisi le meilleur joueur disponible au 7e rang, les Coyotes pourront se laisser tenter par un défenseur brillant qui risque de faire le délice de l’amateur de statistiques avancées qu’est John Chayka. Brännström est un patineur incroyable très lucide qui est issu de la même lignée que son compatriote Oliver Ekman-Larsson. Avec une défensive d’avenir composée de Brännström, Ekman-Larsson, Chychrun, DeAngelo et Murphy, les Coyotes peuvent dormir tranquilles. Les joueurs meilleurs sont à venir.

  1. Jets de Winnipeg

Choix =  Urho Vaakanainen, défenseur, 6’1’’, 187 lbs, JYP

La défensive des Jets manquent encore un peu de renfort en relève, exception faite de Josh Morrissey. Mobile, bon en relance, responsable défensivement et physique, Vaakanainen est un choix sur. Un bon candidat pour un jour chassé jouer avec Jacob Trouba.

  1. Canadiens de Montréal

Choix = Robert Thomas, centre, 6’0’’, 188 lbs, Knights de London

Est-ce que Montréal l’aura enfin son futur joueur de centre #1? En sélectionnant le produit des Knights, Montréal se donnera certainement une chance pour y arriver. Thomas est un excellent fabriquant de jeux doté d’une grande intelligence. Point qui parlera en sa faveur auprès des dirigeants montréalais, son jeu défensif est déjà très bien développé. S’il ne devient pas un centre #1, il a tout ce qu’il faut pour devenir un centre #2 de luxe. Aux Canadiens de bien le développer.

  1. Blackhawks de Chicago

Choix = Conor Timmins, défenseur, 6’1’’, 185 lbs, Greyhounds de Sault Ste. Marie

C’est le temps pour les Blackhawks de commencer à penser à la relève de Duncan Keith et Brent Seabrook, eux qui ne rajeunissent pas. Pour cette raison, choisir un arrière qui relance l’attaque de brillante façon, qui patine avec aisance et qui défend bien son territoire comme Timmins serait un choix plus que logique. Le défenseur des Greyhouds aime bien le jeu physique également.

  1. Blues de St-Louis

Choix = Klim Kostin, ailier gauche/centre, 6’3’’, 196 lbs, Dynamo de Moscou

Vladimir Tarasenko, Ivan Barbashev, Dmitrij Jaskin et même Nail Yakupov tendent à démontrer que les Blues n’ont jamais vraiment eu peur de faire confiance aux hockeyeurs russes. Avec le 20e choix, l’occasion serait belle pour mettre la main sur un gros gaillard comme Klim Kostin. St-Louis aime présenter d’imposantes équipes et Kostin leur permettrait d’aller dans cette direction. Kostin pourrait cependant glisser bien plus loin dans le repêchage, car des drapeaux rouges notables sont à signaler dans son cas (jeu défensif et inconstance). Coup de circuit ou flop monumental.

  1. Sénateurs d’Ottawa

Choix = Maxime Comtois, ailier gauche, 6’2’’, 200 lbs, Tigres de Victoriaville

La dernière saison n’a certainement pas été à la hauteur des attentes offensivement, surtout aux yeux du principal intéressé. Cependant, il serait faux de croire que Comtois a perdu tous ses atouts en une saison. Joueur infatigable toujours le premier dans en échec-avant ou pour foncer au filet, c’est un attaquant par excellence pour les entraîneurs qui aiment les « grinders » avec des habiletés intéressantes. Guy Boucher l’adorerait.

  1. Stars de Dallas

Choix = Henri Jokiharju, défenseur, 6’1’’, 187 lbs, Winterhawks de Portland

En sélectionnant Jokiharju, les Stars pourront désormais compter sur une défensive intéressante pour les années à venir avec des noms tels que John Klingberg, Esa Lindell, Julius Honka et Stephen Johns. Le défenseur des Winterhawks est un excellent patineur avec un excellent contrôle de la rondelle et un jeu complet aux deux extrémités de la patinoire.

  1. Prédators de Nashville

Choix = Jaret Anderson-Dolan, centre, 5’11’’, 188 lbs, Chiefs de Spokane

S’il n’y a aucune inquiétude à avoir avec l’incroyable défensive des Prédators, le directeur général doit penser à ajouter un peu de support offensif à sa relève. Anderson-Dolan, un centre avec une éthique de travail irréprochable, a un peu de Bo Horvat dans le nez. Son jeu défensif a de quoi faire des jaloux et il est en progression marquée sur le plan offensif. Ce serait un successeur à Mike Fisher dans les prochaines années pour s’occuper du poste de second centre.

  1. Penguins de Pittsburgh

Choix = Pierre-Olivier Joseph, défenseur, 6’2’’, 161 lbs, Islanders de Charlottetown

Avec la fragilité de Kris Letang, l’incapacité de Derrick Pouliot à s’implanter dans la LNH et la faible relève défensive de l’équipe, les Penguins ont plus que besoin d’ajouter un arrière intéressant dans leur banque d’espoir. En sélectionnant le mobile et intelligent Pierre-Olivier Joseph, les Penguins trouveraient un espoir qui cadre parfaitement dans leur philosophie. Joseph devra continuer de travailler fort à la salle d’entraînement, mais il demeure un projet très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *